Récentes réflexions

Des soins à la maison

15 novembre 2017

Les télésoins à domicile améliorent l’autonomie des patients et réduisent les coûts


s_malovecShannon Malovec, TELUS Santé
En tant que responsable de la participation des patients à TELUS Santé, Shannon est une dirigeante stratégique en informatique de la santé pour les produits et applications destinés aux patients, la prestation des soins et la consultation. Ayant déjà occupé des postes de direction à l’échelle provinciale et internationale, Shannon est passionnée par la transformation des soins de santé grâce à la participation des patients.


Il peut s’avérer difficile de passer de soins de courte durée à des autosoins. Les télésoins à domicile aident à maintenir le lien essentiel entre les patients et les équipes soignantes pendant une telle transition. Dans certains projets pilotes effectués en C.-B., des patients atteints d’insuffisance cardiaque recevant des télésoins à domicile ont eu recours à 76 % moins de services de santé que les patients atteints d’insuffisance cardiaque sans télésoins à domicile.

Quand les lectures du podomètre d’un patient indiquent un faible nombre de pas, Claire sait que quelque chose cloche.

« Un de mes patients atteints de MPOC ne faisait plus que quelques centaines de pas par jour, mentionne Claire, infirmière en télésoins à domicile à Victoria. Lorsque je l’ai appelé, il a dit qu’il ne sortait pas pour faire sa marche quotidienne parce que son dispositif d’alimentation en oxygène gelait constamment. » Claire a rapidement mis son patient en contact avec un technicien, qui a réglé le problème.

Cela s’est produit sans rendez-vous du patient ni visite de l’infirmière.

Claire et son patient participaient à l’un des projets pilotes de télésoins à domicile se déroulant en Colombie-Britannique et au Yukon, où les patients atteints de maladies chroniques comme la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et l’insuffisance cardiaque utilisent des appareils comme des podomètres pendant leur convalescence.

Faciliter le transfert des soins de courte durée à la maison

« Tous les patients, mais surtout ceux qui souffrent d’une maladie chronique, ont besoin d’un transfert sécuritaire et de haute qualité lorsqu’ils passent de l’hôpital à la maison », affirme le Dr Kendall Ho, responsable de la recherche en médecine d’urgence numérique de l’Université de la Colombie-Britannique et coresponsable du projet pilote TEC4Home, à Vancouver, avec la Vancouver Coastal Health Authority et l’organisme Providence Health Care.

Les statistiques mettent en lumière le besoin critique d’améliorer les transferts.

Au Canada, 18 % des patients atteints de MPOC sont admis à l’hôpital une fois par année, tandis que 14 % y sont admis deux fois. Aussi, 40 % des patients atteints d’insuffisance cardiaque qui ont reçu leur congé sont admis de nouveau à l’hôpital dans un délai de trois mois.1

Les hospitalisations récurrentes sont à la fois décourageantes pour les patients et coûteuses pour le système. Pour faire face à ces problèmes, les programmes de télésoins à domicile comme ceux qui ont lieu au Yukon et dans plusieurs autorités sanitaires de la C.-B. (Vancouver Island Health Authority, Interior Health Authority, Vancouver Coastal Health Authority et la Provincial Health Services Authority) poursuivent la surveillance des patients à l’extérieur de l’hôpital.

« Les patients sont en meilleure santé chez eux, où ils sont à l’aise, avec leur famille, dans un environnement familier, déclare Gayle Anton, directrice, Gestion des maladies chroniques et Santé à domicile à la Interior Health Authority de la C.-B. Grâce à nos programmes de télésoins à domicile, nous fournissons des soins spécialisés qui permettent les interventions nécessaires au domicile des patients. »

Durant les projets pilotes de télésoins à domicile, les patients atteints d’insuffisance cardiaque ou de MPOC portent à la maison des appareils qui mesurent leur fréquence cardiaque, leur poids, leur tension artérielle, leur taux de saturation en oxygène et leur niveau d’activité. Au moins une fois par jour, ils envoient ces mesures à une infirmière en télésoins à domicile et répondent à un questionnaire en ligne sur leur état physique et mental.

« Avec un minimum de formation et de soutien, la plupart des patients trouvent que les appareils sont faciles à utiliser et que le protocole est simple », mentionne Lisa Saffarek, spécialiste principale, Soins virtuels et télésanté à la Vancouver Island Health Authority.

Les projets pilotes produisent des résultats incroyables

Certaines autorités sanitaires de la C.-B., notamment la Interior Health Authority, utilisent avec succès une certaine forme de télésoins à domicile depuis plus d’une décennie. Les récents résultats des projets pilotes sur les maladies chroniques de la Interior Health Authority et de la Vancouver Island Health Authority le confirment.

1 2 3