Récentes réflexions

Le retard du Canada en matière d’ordonnances électroniques

21 juillet 2016

Katie Lemoyne
directrice de la gestion des produits
TELUS Santé

Récemment, mon garçon d’un an a eu une infection à l’oreille, alors son pédiatre lui a prescrit des gouttes antibiotiques sur une ordonnance papier. Pour la plupart des Canadiens, il s’agit du cours normal des choses. Toutefois, étant de retour au pays depuis peu après avoir vécu plusieurs années aux États-Unis, j’ai eu l’impression de revenir en arrière. Aux États-Unis, les médecins utilisent couramment les ordonnances électroniques, c’est-à-dire qu’ils transmettent électroniquement les ordonnances à la pharmacie de leurs patients. Le Canada a été très lent sur ce plan et se trouve aujourd’hui nettement en retard par rapport à d’autres pays du Commonwealth.

  • Le taux d’utilisation des ordonnances électroniques par les médecins atteint 88 % au Danemark, 80 % en Australie et près de 50 %
    au Royaume-Uni.
  • La société américaine Surescripts a indiqué que son réseau a enregistré en 2014 plus de transactions qu’American Express (6 milliards)
    et PayPal (4,2 milliards).

Je me suis donc rendue à la pharmacie avec mon ordonnance papier, puis j’ai fait la file avec mon fils pour la déposer. La dame devant nous voulait ramasser les médicaments pour deux ordonnances, mais la pharmacie n’en avait préparé qu’une seule. Après de nombreuses recherches dans les dossiers, le technicien en pharmacie a fini par trouver l’ordonnance mal classée et a demandé à la dame d’attendre encore pendant qu’on préparait celle-ci.

Cliquez ici pour poursuivre votre lecture