Récentes réflexions

Les 5 éléments favorisant l’adoption des technologies en santé

25 avril 2018

Des à-côtés utiles peuvent inciter les gens à s’impliquer davantage à long terme.

5. Garantir une sécurité absolue

Les renseignements sur la santé sont hautement confidentiels. Les gens s’inquiètent à juste titre d’une éventuelle utilisation inappropriée de leurs renseignements. Si vous ne dissipez pas ces inquiétudes, vous ne gagnerez pas leur confiance et les taux d’adoption du système seront faibles.

Les systèmes pour lesquels il est prouvé hors de tout doute que la confidentialité et la sécurité des renseignements sur la santé sont assurées – et ceux qui permettent aux gens de contrôler facilement les permissions d’accès – sont plus susceptibles d’être acceptés au quotidien.

Il est essentiel de soumettre les solutions à une évaluation rigoureuse sur le plan de la confidentialité et de la sécurité. Par exemple, vous pourriez devoir laisser des patients participer de façon anonyme à un forum par clavardage sur la santé mentale ou permettre à des patients et à des fournisseurs de faire preuve de discrétion avec l’information sensible.

L’adoption facilite la prise en main

Des études dans le monde démontrent que les coûts qu’entraînent les patients moins collaboratifs pour les systèmes de santé sont de l’ordre de 8 à 21 pour cent supérieurs à ceux des patients collaboratifs1. Il apparaît évident que la participation est la pierre angulaire de nos objectifs en santé : de meilleurs résultats à plus faibles coûts. En gardant ces cinq éléments essentiels au cœur de tout projet de solution de soins de santé, vous remarquerez un taux d’adoption accru et une plus grande participation des patients.

Gestion participative du patient, ce sont des solutions prometteuses sur les plans de la réduction des coûts en santé et de l’amélioration de la santé et de l’expérience des patients. Pour joindre Shannon et l’équipe Gestion participative du patient à TELUS Santé, écrivez à patientengagement@telus.com

 


1Hibbard J H, Greene J, Overton V (2013) ‘Patients with lower activation associated with higher costs; delivery systems should know their patients’ “scores”.’ Health Affairs, 32, no (2013)

 

1 2