Récentes réflexions

Ouvrir la voie à de meilleurs résultats de santé

3 août 2018

Ouvrir la voie à de meilleurs résultats de santé pour les employés et employeurs au Canada

Paul Lepage,
Président
TELUS Santé

J’ai deux enfants atteints du diabète de type 1. J’ai vu mon fils lutter contre le cancer et se relever d’une opération. Ces derniers mois, j’ai moi-même entrepris des traitements en oncologie.

Ces expériences m’ont laissé un sentiment d’immense gratitude doublé d’une grande admiration pour nos professionnels de la santé au Canada. Je suis aussi redevable à mon employeur et à mon assureur grâce auxquels j’ai eu droit à un remboursement de certains médicaments et services de santé, comme ceux reçus auprès de conseillers, de programmes de mieux-être ou de prestataires de soins de santé affiliés. Tout cela a pesé dans la balance, dans ma capacité et celle de ma famille à naviguer dans ces eaux turbulentes.

Tous les Canadiens savent ce que c’est que d’être un patient. Bon nombre d’entre nous ont déjà pris soin de proches à la santé fragile, dont un pourcentage important est aussi aux prises avec une maladie chronique. Ces situations sont à la fois accaparantes et éprouvantes, sans compter qu’elles ébranlent la vie du malade et celle des soignants, jour après jour.

Mais l’innovation offre de l’espoir. De plus en plus, les avancées de la technologie me permettent de prendre des rendez-vous en ligne avec mes spécialistes, de leur parler par vidéoconférence depuis la maison ou d’obtenir des résultats d’analyses plus rapidement à partir d’un portail web. Nous pouvons certainement soulager le fardeau quotidien associé à une multitude de maladies avec de telles solutions, qu’elles soient offertes par des fournisseurs de soins ou le régime d’assurance santé de l’employeur.

En tant que Canadiens, nous sommes fiers de notre système de santé, et avec raison. C’est un système éprouvé qui nous donne accès à des services cruciaux au moment opportun.

Pourtant, tout comme moi, près de 24 millions de Canadiens comptent en grande partie sur les avantages du régime de soins de santé de leur employeur pour combler certains besoins, tant pour eux-mêmes que pour leur famille. En fait, 84 pour cent des Canadiens estiment qu’il incombe aux employeurs de contribuer à la santé physique de leurs employés, et 86 pour cent pensent la même chose pour la santé mentale. Personne aujourd’hui ne contesterait la nécessité d’agir de manière préventive et de prendre le temps de soigner sa santé pour jouir pleinement de ce que la vie nous offre.

Selon les estimations de TELUS Santé, les dépenses en soins de santé des employeurs et employés représentent près du tiers de toutes les dépenses en santé au Canada. Notre but est d’aider les employés à obtenir des soins de qualité et, à titre de fournisseur, d’aider d’autres employeurs à maximiser les retombées de leurs dépenses en matière de santé; les aider à maintenir eux aussi des équipes productives et en santé pour ultimement alléger le poids sur l’ensemble du système de santé public.

Le taux élevé de maladies chroniques et les défis que pose la santé mentale augmentent d’autant l’importance d’avoir accès à des soins de qualité. À titre d’exemple, une étude de Sanofi Canada menée en 2018 fait état d’un sentiment d’inaptitude chez les participants à gérer leur maladie chronique et soulève les lacunes des régimes sur ce plan. Selon ce sondage, 58 pour cent des travailleurs souffrent d’au moins une maladie chronique. Or à peine la moitié des employés sondés affirment que leur régime répond extrêmement bien ou très bien à leurs besoins.

Dans cette même étude, 47 pour cent des adhérents au régime sondés ont déclaré s’être absentés du travail ou avoir trouvé celui-ci plus difficile en raison de leur état de santé chronique, une hausse par rapport au résultat de 38 pour cent enregistré en 2016.

1 2