Récentes réflexions

Pleins feux sur la Conférence annuelle 2016 de TELUS Santé

26 mai 2016

Carolyn Jolin
Directrice générale, Marketing
TELUS Santé

Des experts-conseils en avantages sociaux et des compagnies d’assurance collective ont discuté des données et tendances en matière de régimes d’avantages sociaux au Canada lors de la Conférence annuelle 2016 de TELUS Santé à Toronto, Québec, Montréal et Vancouver.

L’augmentation du coût des médicaments, la nécessité de modifier les comportements et le rôle de la technologie comme agent de changement sont toujours des enjeux cruciaux qui stimulent l’évolution des régimes d’assurance maladie. Mais la Conférence annuelle 2016 de TELUS Santé a été l’occasion d’étudier de nouveaux paramètres dont il faut aussi tenir compte pour provoquer un changement durable : la nécessité pour le secteur de revoir en profondeur la définition de la valeur et la mesure du succès.

  • Quels sont les problèmes?
  • Quelles sont les solutions?
  • Comment stimuler l’innovation tout en favorisant la durabilité?

À la vitesse de l’éclair

Luc Vilandré, vice-président et directeur général, Solutions d’assurance santé et de paiements à TELUS Santé, a souligné l’importance pour le secteur d’adopter des approches créatives afin de s’adapter aux nouvelles réalités économiques et à l’évolution rapide des progrès technologiques, notamment dans des domaines comme la recherche médicale et la médecine personnalisée.

Infographics-Une nouvelle ère

Il a mentionné l’augmentation du coût des médicaments de spécialité, préoccupante pour tous, des patients aux administrations, en passant par les assureurs et les promoteurs de régime. En prenant l’exemple de l’hépatite C, il a montré que les médicaments de spécialité améliorent beaucoup la santé des patients, mais exercent une immense pression sur les employeurs et sur la viabilité des couvertures d’assurance médicaments.

Luc Vilandré a fait valoir l’infini potentiel des données, lorsqu’elles sont utilisées efficacement, pour fournir le bon traitement au bon patient au bon moment, grâce à la pharmacogénétique et à la médecine de précision.

Redéfinir l’équation coût-résultat

En 2015, un sondage mené par TELUS Santé a révélé que 70 % des promoteurs de régime (employeurs) n’avaient pas modifié leur régime pour compenser l’augmentation des coûts. Qui plus est, seuls quelques-uns avaient entrepris de mettre en place des outils pour évaluer le rendement de leur investissement dans les divers volets de leur régime d’avantages sociaux. Même si les nombreuses possibilités sont mal connues, des économies substantielles sont bel et bien envisageables sans réduction de la valeur fournie aux adhérents.

Des outils comme l’autorisation préalable, le traitement par étapes et l’accès aux détails de la couverture au moment de l’ordonnance sont des moyens d’exercer un contrôle plus serré sur l’approbation des médicaments coûteux, de mieux renseigner les médecins et d’améliorer l’exécution des ordonnances et l’observance des traitements.

Infographics-Dépenses en médicaments redéfinies

Sachant que moins de 1 % des médicaments de spécialité représentent près du quart des coûts, les employeurs peuvent tirer profit de certaines stratégies afin de mieux gérer les 99 % des réclamations et 75 % des coûts restants.

Au Canada, 40 % de la population souffre d’une maladie chronique. L’époque où le diabète de type 2 était associé aux seules personnes âgées est révolue : aujourd’hui, 45 % des nouveaux cas sont diagnostiqués chez des adolescents, en raison de l’obésité et de mauvaises habitudes de vie. Les employeurs doivent tirer le maximum de leurs stratégies actuelles, mais aussi tenir compte des tendances émergentes. Une des tendances en pleine progression parmi les employeurs et les assureurs dans le monde entier est la prévention des maladies chroniques. La modification des comportements, la mobilisation des gens et leur volonté croissante de gérer leur santé peuvent entraîner des changements permanents qui se traduiront par des résultats positifs et durables. Selon une étude d’Accenture[i], le nombre de consommateurs qui utilisent des accessoires prêts-à-porter et des applications mobiles pour gérer leur santé a doublé au cours des deux dernières années. Étant donné que 40 % des consommateurs comptent se procurer des accessoires prêts-à-porter à brève échéance, les régimes et les programmes de mieux-être flexibles doivent examiner le potentiel d’autres progrès technologiques, comme les applications et les objets connectés.

Qu’en est-il de l’innovation?

Parfois, l’innovation est le fruit de changements modestes ou tient dans la manière de gérer les relations avec les clients ou de partager les données. Qu’il s’agisse de technologies comme les accessoires prêts-à-porter ou de la possibilité pour les médecins de valider la couverture d’assurance médicaments avant d’émettre une ordonnance et de l’envoyer directement au pharmacien, la véritable innovation dépend de notre capacité à travailler de concert, dans un véritable esprit de collaboration.

Comme le Dr Mark Britnell, président et associé du groupe Soins de santé de KPMG, le mentionne dans son livre intitulé In Search of the Perfect Health System, «pour atteindre le niveau de transformation nécessaire, les systèmes de santé doivent se concentrer non seulement sur l’efficacité (mieux faire les choses), mais aussi sur une véritable révolution des soins (faire de meilleures choses)» [traduction libre].

1 2