Récentes réflexions

Prioriser le bien-être de l’employé grâce aux soins virtuels durant et après la pandémie de COVID-19

9 avril 2020

La COVID-19 a obligé les gens à changer leur comportement de manière radicale. Consécutivement à la mise en place de protocoles de distanciation, le télétravail est, pour l’heure, la nouvelle norme au moment où la collaboration en équipe, les réunions et les conférences ont lieu sous forme virtuelle. En ces temps d’incertitude et d’inquiétude, les employeurs du Canada sont appelés à prendre des décisions d’affaires éclairées axées sur les gens. Selon une récente étude de Deloitte, plus de 90 % des employeurs sondés avaient comme principale préoccupation d’offrir à leurs employés des possibilités de travail flexibles et des modalités de télétravail; en second lieu venait le besoin d’aider les employés à faire face au stress psychologique et à se protéger de l’épidémie.

Les télésoins (appelés aussi soins à distance ou soins virtuels) sont un investissement que les employeurs peuvent faire aujourd’hui, en connaissance de cause, pour soutenir leurs employés durant cette période difficile et après, au moment de la reprise économique. La mise en œuvre de mesures permettant aux employés d’obtenir des soins primaires et un soutien en santé mentale 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 dans le confort de leur foyer, les soins à distance constituent une solution polyvalente pour contribuer au maintien du bien-être, de la santé et de la productivité de la population active. Voici trois façons dont les télésoins peuvent être l’étape logique suivante pour bonifier le régime d’avantages sociaux de vos employés :

1. Accorder la priorité à la santé mentale

Les problèmes de santé mentale ou la toxicomanie affligent un Canadien sur 5 (en anglais seulement). Selon le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAHM), à l’âge de 40 ans, 50 % des Canadiens sont atteints ou ont déjà été atteints de maladie mentale. Le fardeau de la maladie lié aux troubles mentaux est estimé à 51 milliards de dollars par année, ce qui comprend les coûts en soins de santé, la perte de productivité et la diminution de la qualité de vie liée à la santé.

La COVID-19 engendre un stress important. De fait, selon une enquête récente de Morneau Shepell, la vaste majorité des Canadiens trouvent que la pandémie altère leur santé mentale. Les résultats du sondage révèlent que l’indice de santé mentale a connu une baisse de 12 points, ce qui le porte à 63, une valeur observée habituellement lorsque la vie des gens est considérablement perturbée.

Comme le stress et l’anxiété sont vécus différemment d’une personne à l’autre, il peut être difficile de les tenir en échec. Le soutien en santé mentale au moyen des télésoins peut aider à prendre en charge le stress et l’anxiété lorsque ces troubles apparaissent. Des professionnels qualifiés en santé mentale sont à la disposition des employés pour les aider à obtenir de l’aide lorsque ceux-ci en ont besoin. Vivre du stress de façon prolongée peut réellement avoir des conséquences néfastes sur l’état général de santé physique et mentale. L’hypertension, l’obésité et la dépression comptent parmi les (en anglais seulement) du stress chronique et parmi les principales causes (en anglais seulement) des jours de travail perdus et des coûts accrus liés aux demandes de remboursement de frais médicaux et aux demandes d’indemnité.

2. Faciliter l’accès à une aide médicale à la demande lorsque le besoin s’en fait sentir

L’accès aux soins primaires et aux renouvellements d’ordonnance occupe une place importante dans la vie quotidienne des patients et dans leur parcours thérapeutique. En plus des services susmentionnés, les soins à distance procurent également un soutien à la demande qui aide à la prise en charge des maladies chroniques et qui facilite l’orientation vers des médecins spécialistes.

À l’heure où la distanciation physique est nécessaire pour limiter la propagation de la COVID‑19, les employés qui ont besoin d’une assistance médicale peuvent utiliser leur appli de soins virtuels pour l’obtenir au lieu de se présenter dans une clinique ou un hôpital. Durant une visite médicale virtuelle, le fournisseur de soins de santé peut discuter avec le patient de son état de santé, surveiller ses progrès en fonction du plan de soins établi et répondre à ses questions concernant sa maladie. Si le fournisseur de soins de santé juge qu’une visite en personne s’impose, il pourra alors discuter avec le patient des choix possibles et des étapes suivantes.

Cette facilité d’accès devrait procurer une paix d’esprit aux employés. L’application Akira par TELUS Santé est offerte en anglais et en français, partout, sur téléphone intelligent ou sur ordinateur.

3. Mettre l’accent sur les soins préventifs durant et après la pandémie de COVID‑19

Les soins à distance ne sont pas qu’une solution ponctuelle visant à maintenir le bien-être des employés durant la pandémie de COVID‑19. Les données des analyses en matière de solutions de télésoins peuvent aider à brosser un tableau plus précis, sous forme agrégée, de l’état de santé des employés. Ces données jointes à celles d’autres produits d’avantages sociaux sont aussi une source de renseignements sur les générateurs de coûts et sur l’écart entre les services offerts et les résultats désirés en matière de santé, révélant le rendement réel des avantages sociaux au fil du temps.

Les télésoins profitent tant à l’employeur qu’à l’employé, que ce soit en pleine pandémie de COVID-19 ou par la suite. La pandémie a mis en lumière le besoin criant d’actualiser les programmes de bien-être en nous amenant à considérer les soins virtuels. Selon un récent sondage (en anglais seulement) de RBC Assurances, 72 % des travailleurs canadiens auraient une perception plus favorable de leur employeur si les télésoins ou la télémédecine faisaient partie de leur régime d’avantages sociaux.

Lorsqu’il s’agit de veiller à ce que les employés aient tout ce dont ils ont besoin pour être heureux, en bonne santé et productifs au travail – indépendamment du lieu où ils exécutent leur travail – force est de constater qu’une intervention précoce faisant appel à des programmes de santé préventifs ciblés mis en œuvre au moyen de solutions comme les soins virtuels s’avère indispensable au bien-être des employés. Ces approches ciblées sont essentielles pour amener les employés à adopter des comportements qui les aideront à améliorer leur état de santé, ce qui aura aussi pour effet de diminuer les coûts à long terme pour les employeurs.

 


Akira par TELUS Santé est une solution de soins virtuels sur demande offerte à l’échelle nationale aux entreprises canadiennes à titre d’avantage social. Akira fournit aux membres et à leur famille un accès direct à des consultations médicales sécurisées avec des cliniciens sympathiques et compétents, et ce, en tout temps et à la grandeur du pays. L’application est offerte en français et en anglais, sur téléphone intelligent ou sur ordinateur, pour les ordonnances et leur renouvellement, pour l’orientation vers un spécialiste, pour des conseils d’ordre médical, pour du soutien en santé mentale, et plus encore. Pour en savoir plus sur Akira par TELUS Santé.