Récentes réflexions

S’atteler à la tâche : financer l’innovation en santé

28 octobre 2016

Richard Osborn
directeur associé
TELUS Capital de risque

Dans le contexte des négociations de l’Accord sur la santé, il va sans dire que l’avenir du financement des soins de santé au Canada passe au premier plan. Les réductions proposées à la hausse annuelle des transferts en santé se heurtent à la forte opposition des provinces et des territoires, particulièrement à l’égard de l’augmentation des coûts et des demandes qu’engendre la population vieillissante. Cela dit, tout n’est pas de mauvais augure. Le fédéral semble montrer un intérêt à « faire les choses autrement » : financer des programmes ciblés qui misent sur des approches novatrices afin de répondre aux enjeux liés aux soins de santé et de redonner des forces au système pancanadien.

Changer le mode de pensée traditionnelle constitue un défi de taille qui nécessite d’analyser le mécanisme de financement des soins de santé. La responsabilisation en matière de financement, qui vise à assurer une meilleure prestation de soins et à améliorer les résultats médicaux, est un élément nouveau sur la scène canadienne. Comme l’a écrit récemment le Globe and Mail : « Au Canada, le débat sur les soins de santé tourne trop souvent autour de l’enveloppe plutôt que de la qualité de la prestation des services, et c’est une des raisons pour lesquelles le système s’est installé dans la médiocrité.

Cliquez ici pour poursuivre votre lecture