Récentes réflexions

Un pouls numérique sur la santé mentale des adolescents

17 août 2018

Malgré des services de grande qualité en matière de santé mentale au Canada, il est parfois difficile d’obtenir les bons soins pour les adolescents atteints de troubles mentaux mineurs les plus communs et les plus répandus.

Lorsqu’ils sont confrontés à de longs délais d’attente, à des préjugés et à des soins ciblant les adultes ou les enfants, les adolescents atteints d’un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), d’une dépression ou d’anxiété d’intensité légère non traités peuvent se retrouver à recevoir des soins tertiaires plus coûteux ou voir leur état empirer.

Toutefois, un nombre grandissant de solutions numériques aident les jeunes à mieux se connecter aux cliniciens qui s’occupent d’eux.

Conserver la santé mentale sur la bonne voie à tous les jours

imTEEN est l’une de ces solutions.

Gagnant de plusieurs prix en matière d’engagement auprès des patients, imTEEN est une approche de prise en charge clinique exhaustive en matière de santé mentale chez les jeunes. imTEEN, un dossier de santé personnel (DSP) intégré avec des portails Web à l’intention des patients et des cliniciens ainsi qu’une application pour téléphone mobile, complète l’offre de prestations de services de soins existante en permettant aux jeunes et à leurs fournisseurs de soins de communiquer et d’échanger des renseignements sur une base régulière.

Le portail à l’intention des patients ainsi que l’application permettent aux jeunes atteints d’une maladie mineure :

  • d’effectuer le suivi des activités quotidiennes inscrites dans leur plan de soins;
  • de recevoir des rappels relatifs aux médicaments et aux activités;
  • d’auto-évaluer la gravité des symptômes ainsi que les déclencheurs de façon régulière;
  • d’envoyer des messages de façon sécuritaire aux fournisseurs de soins;
  • de trouver des ressources d’auto-soins organisées.

Les cliniciens utilisent leur portail pour interagir avec les jeunes patients afin de :

  • suivre les tâches et les objectifs de leurs plans de soins;
  • planifier les rappels relatifs aux activités et aux médicaments;
  • faire le suivi des progrès du patient;
  • recevoir des alertes lorsque les patients atteignent une certaine étape dans leurs activités ou leurs évaluations.

Des joueurs nationaux s’unissent pour aider les adolescents

Conçu par WeUsThem, imTEEN est issu de l’initiative en matière de santé mentale chez les jeunes de Sandbox. The Sandbox Project, un organisme de bienfaisance national, a créé ce partenariat entre de grands joueurs du domaine de la santé mentale, dont l’Université Queen’s et l’hôpital Hôtel-Dieu, et a recueilli des fonds auprès de nombreuses fondations canadiennes.

« Tous ces chefs de file en matière de santé mentale se sont réunis pour créer une solution fondée sur la meilleure expérience du clinicien et des patients, déclare Christine Hampson, présidente-directrice générale de The Sandbox Project. Et la rétroaction obtenue lors de la table ronde des jeunes Canadiens sur la santé mentale signifie que la participation des adolescents dans l’élaboration de cette solution a été importante. »

Les co-présidents, le Dr Stan Kutcher et Zak Bhamani, de TELUS Santé, ont offert une expertise sur les plans médical et technique et ont fait preuve de leadership pour cette solution, qui est hébergée sur la plateforme d’engagement auprès des patients de TELUS Santé.

« Ces grandes collaborations sont difficiles à organiser, mais elles engendrent toujours les meilleurs résultats, affirme Christine Hampson. Tout un chacun a donné le meilleur de soi pour ce projet afin d’aider les enfants canadiens à être le plus en santé possible. »

Les facteurs humains d’une solution fructueuse

Avec les projets des phases pilotes 1 et 2 terminés, Sandbox a réuni amplement de résultats d’évaluation pour aider les autres alors qu’ils mettent en œuvre la solution ou en conçoivent des semblables.

« Il n’est pas surprenant que les jeunes préfèrent l’application mobile imTEEN créée au cours de la phase 2 aux autres applications destinées principalement aux adultes, mentionne Christine Hampson. L’appli fonctionne de la même façon qu’une autre appli à l’intention des jeunes, ce qui facilite la prise en note de leur humeur et de leurs problèmes dans leur vie de tous les jours. »

Mais une interface numérique peut-elle vraiment offrir une connexion et du réconfort aux adolescents?

Des résultats précoces pointent vers des soins mineurs efficaces

Les patients utilisant imTEEN ont déclaré qu’ils se sentaient davantage connectés aux soins. Le fait de pouvoir envoyer un message directement aux fournisseurs de soins et d’obtenir une réponse en un ou deux jours en ce qui concerne des soins non urgents est un aspect qu’ils ont apprécié.

En utilisant cette interface numérique, les jeunes utilisateurs ont eu l’impression d’être en mesure de mieux comprendre les cycles de l’humeur, repérer les déclencheurs, maîtriser les symptômes et réduire le besoin d’interventions. Bien que l’outil ne remplace pas un traitement, les adolescents ont déclaré que le fait d’utiliser l’outil pour s’auto-évaluer et s’auto-prendre en charge constituait une stratégie d’adaptation utile et adaptée aux besoins.

Ils ont aussi eu l’impression qu’imTEEN leur a permis de gagner du temps, puisqu’ils ont visité leurs fournisseurs de soins moins souvent, et ces rencontres étaient plus productives, car ils avaient en main des données pour alimenter le dialogue et des solutions.

L’information en temps réel aide les cliniciens à prévenir les crises

Les fournisseurs de soins ont été impressionnés par la communication bidirectionnelle immédiate d’imTEEN et les données enregistrées quotidiennement. Comme imTEEN offre une autre interface aux patients dans le système, les cliniciens se sentaient plus à l’aise d’offrir des soins et d’intervenir lorsque les signes laissaient voir une dégradation de l’état ou une crise.

Ils ont aussi donné des points bonis à la solution pour son intégration sans heurt dans leur pratique.

La santé mentale entre leurs mains

Les solutions en matière de santé mentale aideront-elles à éviter aux jeunes ayant des problèmes mineurs de recourir à des soins tertiaires? Les résultats de l’évaluation pointent dans cette direction.

Alicia Raimundo, conseillère pour l’initiative en santé mentale chez les jeunes de Sandbox et militante en santé mentale, abonde en ce sens. « En établissant une connexion avec leurs médecins et en faisant le suivi des renseignements sur leur santé mentale au moyen de leur téléphone, les jeunes jouent un rôle actif dans l’amélioration de leur état. Ils apprennent qu’ils peuvent surmonter cette épreuve. »

Un plus grand échantillon d’utilisateurs issus de l’intégration de la solution dans une autorité de santé ou un contexte provincial permettra de recueillir davantage de données. Des conversations avec de possibles partenaires sont en cours.

Accorder une place centrale aux soins numériques pour des jeunes Canadiens en santé

« Des solutions cliniques de ce genre devraient faire partie des solutions offertes aux médecins de soins primaires, déclare Christine Hampson, de Sandbox. Nous ne devrions pas traiter la santé mentale différemment de la santé physique. L’intégration fait voler en éclats les préjugés. »

Nous sommes impatients de voir la santé mentale chez les jeunes avancer dans le monde numérique. Les organisations de santé intéressées par l’adoption de moyens de communication efficaces avec les patients afin de faire le suivi et d’améliorer la santé mentale au quotidien peuvent communiquer avec l’équipe de l’engagement auprès des patients à TELUS Santé.


Découvrez de quelle façon les solutions en matière d’engagement auprès des patients de TELUS Santé améliorent les résultats, augmentent la satisfaction des patients et des fournisseurs de soins et diminuent les coûts liés aux soins.

telushealth.com/engagedpatients | patientengagement@telus.com